Retour sur la commission relations régionales du 9 juin 2020

Thème

La relance économique dans la région Océan Indien

  • Quelles sont les mesures prises par chaque territoire ?
  • Quels sont les enjeux et les priorités sectorielles de chaque territoire ?
  • Quelles sont les (nouvelles) opportunités de coopération?

Intervenants 

  • Vinay Guddye, Mauritius EDB 
  • Laurent Lemaître, Club Export Réunion
  • Grégory Martin, Région Réunion
  • Xavier Desplanques, Carrefour des Entrepreneurs (Madagascar)
  • Raj Mohabeer, Commission de l'Océan Indien (COI)

Animateurs 

  • Virginie Lauret, Cap Business
  • Michel Cordani & Amaury Halgand, CCI France Maurice

Tour de table (réelle et virtuelle!) 

Raj Mohabeer 

  • Va diffuser des notes et plans d’actions émanant des rencontres et réunions de la COI, qui vont dans le sens de la coopération régionale
  • Il propose que les financements de l’UE (300 M€) soient alloués à la coopération régionale (ex. Aviation civile)
  • A l'écoute des propositions pour des actions collectives
  • Émergences et transformations numériques : La pose du câble sous-marin METISS (MEltingpoT Indianoceanic Submarine System) démarre dans l'océan Indien. Ce projet a pour objectif de relier par fibre optique d’île Maurice, La Réunion, Madagascar et l’Afrique du Sud
  • Propose de diffuser les plans d'actions et dispositifs
  • Suggère des commissions mixtes thématiques pour éviter que les dialogues PPP soit circonscrits dans chaque territoire

Laurent Lemaître 

Un panel de mesures de soutien : 

  • Prêts garantis par l’État (Bpifrance est au cœur du dispositif PGE) 
  • Crédits d’impôts, reports de charges sociales 
  • Plan de soutien à l’export de 2 milliards d’euros  
  • Fonds de solidarité pour les TPEs jusqu’à fin 2020, pour les entreprises touchées par les conséquences de la pandémie (restaurants, café, secteur touristique). 
  • CCI France Réunion : aide at accompagnement des entreprises face au Covid-19. Un réseau d'échanges et de coopération inter-entreprises 
  • AFD (Agence Française de développement) : Lancement de l’initiative « Outre-mer en commun ». L'initiative contribue à répondre aux enjeux sanitaires, économiques et sociaux, en accompagnant les secteurs privés et publics ultramarins selon trois modalités 
  • Chèques pour les particuliers : l’objectif est de développer le tourisme local 
  • Relance : 
  • Le redémarrage "social" (restaus, …) contribue à la reprise de confiance. Mais l'attentisme et l'inquiétude perdure, la confiance va-t-elle revenir rapidement ? 
  • La commande publique est le principal moteur économique : la volonté affirmée d’investir va-t-elle être suivie d'effet ? Chèques "tourisme local" pour les familles. 
  • Export : à l'arrêt. Espère la réouverture prochaine des aéroports avec des mesures sanitaires pragmatiques. Délai de quatorzaine réduit à 7 j si test négatif <72 h
  • Coopération régionale : produits locaux, échanges OI accrus + ouverture Afrique/Europe. Formation

Encourage la mise en place :

  • d’une coopération régionale avec une ouverture vers l’Afrique pour favoriser les produits locaux 
  • d’un fonds d’investissement pour l’industrie agroalimentaire et sanitaire 
  • d’une synergie avec les objectifs de développement durable et une approche sanitaire régionale 
  • d’une société maritime pour prendre le relais du transport aérien 

Grégory Martin 

  • Secteurs prioritaires : biodiversité, écologie/économie circulaire, sécurité énergétique & alimentaire, santé
  • Document en cours d'élaboration pour une approche collaborative commune aux territoires de l’Océan Indien afin de permettre une meilleure structuration des filières. 
  • Confirme l'intérêt de lignes maritimes, fonds d'investissement
  • Propose de ranimer la commission mixte pour de coordonner les initiatives du secteur privé et du secteur public
  • Poursuivre une coopération sanitaire active 
  • Renforcer la coopération régionale entre les territoires des îles et de mettre en œuvre une méthode de travail 

Xavier Desplanques 

Le Carrefour des Entrepreneurs est en liaison étroite avec les trois organismes patronaux malgaches : 

  • Thierry RAJAONA : Président du Groupement des Entreprises de Madagascar 
  • Amiraly HASSIM : Président du Syndicat des Industries de Madagascar 
  • Andrianavalomanana RAZAFIARISON : Président du Groupement des Entrepreneurs Malgaches ou FIVMPAMA 
  • Situation sanitaire peu claire, avec des foyers encore actifs (Tana, Tamatave) 
  • La crise a un impact dramatique sur plusieurs secteurs : touristique, textile, agricole ; ce qui malheureusement concerne les régions les plus pauvres 
  • Secteur de la construction à l'arrêt car il dépend des importations de l’Asie. 
  • Même les filières locales souffrent terriblement (ex. Lait 30 à 40 % de capacité) 
  • Les 2/3 des PME sont en mode survie
  • Plan d’accompagnement et de relance 
  • Aucune mesure d'aide aux entreprises n'a encore été mise en place. Vague de licenciements a commencé
  • Echanges intenses public-privé, avec un consensus des acteurs privés sur les solutions potentielles : prélever sur la caisse de la sécurité sociale pour subventionner les salariés cotisants, canaliser l’aide des bailleurs de fonds
  • Le plan officiel de "mitigation" du gouvernement n'est pas encore publié. Il semble que ça soit un plan court terme. Il y a eu des financements du secteur informel. 
  • Malgré un taux d’endettement très faible (10%), aucune forme de mesure d’accompagnement, de relance et de budgets n’a été faite, contrairement à ce qui était anticipé
  • Les bailleurs de fonds (FMI, Banque Mondiale, BAD, AFD) ont donné 240 M$ que le gouvernement a capté pour compenser le manque de recettes fiscales (donc pas d'aide aux entreprises)
  • Réunion jeudi 11 juin à la présidence avec les organisations patronales
  • Dans ce contexte, Face à cette crise, Madagascar éprouve bien plus de difficultés à participer activement aux initiatives de coopération régionale. Il y a pourtant du potentiel, notamment dans l'agriculture
  • Prochaines rencontres entrepreneuriales aux Comores en octobre
  • Propose de réactiver la démarche et les initiatives qui ont émergées en 2014 avec les Rencontres Régionales de Nosy Be, qui avaient réunies 60 décideurs de la région. Ils avaient élaboré des solutions/propositions concrètes sur 4 sujets transversaux : 

1. Harmonisation fiscale

2. Normalisation

3. Transports

4. Libre circulation ("visa d'affaires")

  • Impact plus sévère que prévu. Décroissance estimée : 2020 –5.8%, 2021 -7% 
  • Résilience faible des territoires (bcp d'importations, faibles populations)

Le plan de relance s'appuie sur :

  • L’agro-industrie et la substitution à l’import 
  • La construction/travaux publics,  
  • Ainsi que la rénovation des hôtels, entre autres
  • La protection des emplois est la priorité 
  • Ouverture de l'espace aérien prévu le 1er juillet, avec protocole sanitaire. 
  • Espoir de rouvrir les échanges rapidement et "rapatrier" les importations dans la région. 
  • Il y a une "fenêtre de tir" pour mettre au point un plan d'action et organiser des filières de diversification. 
  • Il faut mettre en place avec la COI une ‘charte’ se basant sur les objectifs existants et avec des actions spécifiques afin d’accélérer cette collaboration régionale. 

Virginie Lauret 

  • Le mois de juillet semble propice à la discussion 
  • Il faut bien analyser la situation pour choisir les secteurs porteurs dans la durée (économiquement + emploi) 

Jacques Rombi – Eco Austral 

En complément des informations fournies par les panélistes, Jacques a un message pour les membres de la commission : 

"Chers membres de la commission Relations Régionales, 

Pendant le confinement, l’Eco austral a donné la parole à une trentaine d’entrepreneurs et d’acteurs socio-économiques et politiques qui ont apporté leurs témoignages et leurs réflexions sur l’avenir de l’océan Indien. Voici une sélection, avec : 

  • Didier Robert, qui présente son plan de relance pour La Réunion 
  • Asraf Dulull, ancien ministre mauricien, qui développe une intéressante idée de troc entre nos îles 
  • Michel Guy Rivalland (groupe AXYS) qui met l’accent sur le développement à engager avec nos voisins de la région et d’Afrique 
  • Et une belle prospective présentée par Grégory Martin. » 

Documentation 

Les intervenants nous ont aimablement fourni des documents relatifs au sujet, qui devraient servir pour les travaux à venir : 

Eco Austral 

  • Les témoignages et réflexions sur l’avenir.

Carrefour des Entrepreneurs de l’Océan Indien 

  • Les textes fondamentaux de conclusions du séminaire organisé en 2014 à Nosy Be, sur la levée des freins au commerce et aux partenariats économiques régionaux. 
  • La dernière édition de la revue de presse hebdomadaire « situations sanitaires et économiques dans l’Océan Indien »

COI 

  • La fiche présentée au Conseil extraordinaire des ministres pour la relance post-Covid

Vous pouvez les télécharger ici

Agenda de la prochaine commission

Date : 14 juillet 2020

PLUS D'ACTUALITÉS

Lancement officiel de la Digicup 2020

Lancement officiel de la 1ère édition de la DigiCup : 21 équipes y participent L’Information, Communication & Digital Technologies (ICDT) Society de...

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin