COVID-19

Reprise partielle : des détails sur la réouverture des activités économiques

- À partir de demain 1er avril à 8 heures du matin, les banques, les boulangeries, les centres commerciaux, les magasins, les chantiers de construction, les salons de cheveux (non pas de beauté), les sociétés médicales et paramédicales, ainsi que des restaurants offrant les services de livraison à domicile et à emporter seront autorisés à opérer dans l'ensemble de l'île. Cependant, les marchés et les foires de marché resteront fermés.

- Des modifications ont été apportées concernant la zone rouge (circonscriptions 15, 16 et 17 et Canot). La zone industrielle de la Valentina, du Petit-Camp, de la région de Jumbo, de Caro Laliane et une partie de Bonne-Terre et de Closel ne font plus partie de la zone rouge.

- Toutes les entreprises auront besoin d'un permis d'accès au travail (WAP) pour pouvoir circuler dans toute l'île. Cependant, des permis spéciaux seront nécessaires pour les personnes qui habitent hors de la zone rouge mais devront travailler dans la zone rouge et pour ceux qui vivent dans la zone rouge mais doivent travailler en dehors de la zone rouge.

- Les applications pour les permis d’accès au travail doivent être effectués via la plate-forme beSafeMoris.

- Pour postuler à un WAP spécial, il convient déjà d'obtenir un WAP. Une fois que le WAP est obtenu, les entreprises peuvent alors faire une demande d’un WAP spécial, à nouveau, via la plate-forme beSafeMoris, en choisissant l’option « WAP » spéciale. Si quelqu'un n'a pas de WAP, il ne sera pas autorisé à postuler à un WAP spécial.

- Les travailleurs indépendants peuvent faire une demande d’un WAP ou d’un WAP spécial via la plate-forme beSafeMoris en cliquant sur la sous-catégorie "Private" et en insérant le numéro d'enregistrement de l'entreprise (BRN). Pour ceux qui n'ont pas de BRN, leur numéro de carte d’identité peut être soumis.

- Les entreprises et les employeurs doivent veiller à ce que les mesures sanitaires strictes et la distanciation sociale soient maintenues à tout moment. Des contrôles réguliers de la police seront entrepris dans des points de vente et d'autres activités qui seront autorisées à opérer. Toute personne qui ne respecte pas les règlements est passible d’une amende allant jusqu’à Rs 500 000 ou d'une peine d’emprisonnement n’excédant pas cinq ans.

Consultez le communiqué officiel de la police nationale.

PLUS D'ACTUALITÉS

PALMARES Best Workplaces Mauritius 2022

Ce jeudi 29 septembre 2022, le Ravenala Attitude Hôtel à Balaclava a accueilli la cérémonie du Palmarès Best Workplaces Mauritius 2022 du label GREAT...

Toutes les news

ENTRETIEN AVEC UN ENTREPRENEUR

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin