Professional Quantity Surveyors’ Council (PQSC) | Le rôle essentiel du ‘Quantity Surveyors’ au sien des projets de construction

Retour sur la commission ECI du 18 mars : la CCI France Maurice a eu le plaisir d’accueillir M. SADEO Veerprakash, qui exerce les fonctions dirigeantes suivantes :

- Directeur de V S Consulting Ltd

- Membre du Professional Quantity Surveyors’ Council (PQSC)

- Membre du conseil du Construction Industry Development Board (CIDB)

- Vice-président du Mauritius Association of Quantity Surveyors (MAQS)

; et qui a abordé le rôle majeur du ‘Quantity Surveyor’ (QS) et la responsabilité du Professional Quantity Surveyors’ Council (PQSC) dans le secteur de la construction.

Histoire

Le métier existe depuis l’Antiquité- il trouve son origine en Egypte, au temps des pharaons. Le corps du métier est créé et les ‘Quantity Surveyors’ (QS) deviennent des professionnels aux compétences reconnues après le grand incendie qui ravage le centre de la ville de Londres au 17ème siècle.

Un grand nombre de main-d’œuvre fut nécessaire pour reconstruire la ville et la rémunération fut basée sur le nombre de travaux achevés au lieu d’une rémunération journalière. Pour que la rémunération soit juste et équitable, les dessins de l’architecte et de l’ingénieur devaient être étudier et évaluer afin de qualifier chaque composition des éléments de construction, ainsi né le ‘Quantity Surveyor’.

Ile Maurice| Un métier passionnant du secteur de la construction

Le métier a adopté le système anglais et compte une centaine de ‘Quantity Surveyor’ enregistrés et agréés.

La complexité des projets de construction et des ouvrages entraîne une diversification des activités du ‘QS’ liées à :

- l’analyse de viabilité financière ;

- des estimations des coûts de construction ;

- la planification et contrôle des coûts ;

- la préparation des dossiers d’appel d’offre ;

- des préparations du compte final du projet ;

- des conseils contractuels ;

- l’évaluation du coût de remplacement à des fins d’assurance ;

- des médiations ;

- des arbitrages ;

- des litiges en cour.

Pour exercer la profession, le ‘QS’ doit obligatoirement être enregistré après du PQSC. Le titre ‘Chartered Quantity Surveyor’ ou ‘Registered Quantity Surveyor’ ne peut être utilisé que par des professionnels inscrits au PQSC.

Professional Quantity Surveyors’ Council (PQSC) | La responsabilité professionnelle

Le projet de loi du ‘PQSC’ a été voté le 7 mai 2013 et a été proclamée le 16 septembre 2013.

La présente loi a pour objectif de prévoir la création d’un conseil des ‘QS’ professionnels. Un cadre législatif a été rendu nécessaire par un certain nombre de facteurs, notamment une forte augmentation du nombre de ‘QS’ dans le secteur de la construction en pleine croissance. La loi vise en outre à mieux servir la profession du ‘QS’.

Le Conseil entend notamment :

- Enregistrer les ‘QS’ ;

- Publier une liste annuelle des ‘QS’ professionnels ;

- S'assurer qu'une entreprise de ‘QS’ (locale ou étrangère) soit conforme à la loi ;

- Exercer et maintenir la discipline dans la profession, avec l'aide et le soutien des acteurs de la construction ;

- Mettre à jour des connaissances et des compétences professionnelles dans le domaine de la métrologie au moyen des programmes de développement professionnel continu.

Focus sur le rôle essentiel du ‘QS’ au sein des projets de construction

Le rôle principal du ‘QS’ consiste à veiller à l’optimisation des coûts du début à la fin du chantier.

Sa responsabilité légale consiste à évaluer le prix de construction en prenant appui sur les relevés et mesures effectués sur le site concerné et les plans détaillés.

Pour ce qui est des environnements de travail, le ‘QS’ est amener à exercer dans plusieurs types de structure, à savoir des missions, des villes, des bâtiments publics : hôtels, bureaux, hôpitaux, complexes sportives…, ainsi que des travaux civils : route, pond, drain, barrage, station d’épuration…

Pourquoi et quand faire appel à un «’QS’ ?

En dehors de l’architecte, mais aussi du coût de la main-d’œuvre et du prix des matériaux, le tarif du ‘QS’ constitue une autre charge à payer. Mais faire appel à ce ‘QS’ n’est pas obligatoire. Alors, à prix bénéfice-t-on de ses services ?

Faire appel à ce « technicien de l’économie de la construction » permet de déterminer la faisabilité du projet et de connaître les solutions aux probables écueils. Ce qui va permettre de savoir exactement quel est montant de budget qu’on doit réunir. Cela implique la maîtrise des dépenses et l’assurance d’avoir tous les moyens disponibles jusqu’à la fin du projet. Avec ce professionnel, on s’assure à la fois le respect du cahier des charges dans la mise en œuvre des travaux et d’un ouvrage impeccable.

Construction : les budgets à prévoir

M. SADEO a avancé le chiffre de Rs 12,000 et Rs 15,000 par mètre carré pour le gris comme prix indicatif pour une nouvelle construction. Chaque mètre carré compte – chaque mètre carré bâti fait augmenter les frais.

Le Council de développement de l’industrie de la construction (CIDB)

L’objectif primordial du CIDB et de promouvoir le développement et l’amélioration de l’industrie de la construction.

L’une des principales activités du CIDB est l’enregistrement des entrepreneurs locaux et étrangers du secteur de la construction. Tous entrepreneurs doivent obligatoirement s’inscrire auprès du CIDB pour pouvoir exercer et selon leur catégorie. Chaque entrepreneur est classé dans des catégories de A à H.

Les catégories sont constituées de critères telles que :

- les ressources financières

- les ressources humaines

- la gestion de l’expertise

Le guide pour construire sa maison

Le CIDB en collaboration avec le Ministère des Infrastructures Publiques et des Transports Terrestres, a développé un Guide très simple et pratique pour aider à évaluer le coût des travaux en donnant des conseils sur les différentes étapes et les démarches à suivre.

Le guide rassemble les prix moyens pratiqués sur le marché par les constructeurs et les artisans indépendants. Vous bénéficiez ainsi d’informations claires afin de définir au mieux votre budget et donc votre financement. Il est important de garder à l’esprit que le coût d’une construction de maison peut fortement varier en fonction de nombreux critères. Le plus important est bien entendu le type de matériau utilisé.

Des formations professionnelles

Afin de maîtriser les nouveaux outils de l’industrie de la construction, le CIDB collabore avec les organisations professionnelles afin de proposer des formations.

Le logiciel BIM : Au service de la conception architecturale

Le BIM (Building Information Modeling) est un processus intelligent basé sur un modèle 3D qui offre aux professionnels de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction.

Le BIM révolutionne la conception, la construction et l’exploitation des bâtiments et des infrastructures. Il permet aussi d’améliorer la prise des décisions et les performances tout au long du cycle de vie des projets en construction.

Construction : les budgets à prévoir

Les budgets sont différents d’une construction à l’autre.

M. SADEO a avancé le chiffre de Rs 12,000 et Rs 15,000 par mètre carré pour le gris comme prix indicatif pour une nouvelle construction. Chaque mètre carré compte – chaque mètre carré bâti fait augmenter les frais.

La construction, un secteur dynamique

Le secteur de la construction peut être considéré comme emblématique des évolutions en cours. La sous-traitance, qui caractérise depuis longtemps la vie de nombreuses entreprises, conduit au développement d’ensembles organisationnels de plus en plus fragmentés.

M. SADEO souligne l’importance de la qualité de l’expérience professionnelle et qui est liée aux pratiques du ‘QS’.

Toutefois, avec une croissance établie, M. SADEO confirme le dynamique du secteur de la construction. Fort de ses constats, les acteurs de la construction à l’île Maurice tels que le CIDB et le PQSC doit réclamer plus de formations sur les différents profils des métiers concernés par leur profession.

PLUS D'ACTUALITÉS

Lancement officiel de la Digicup 2020

Lancement officiel de la 1ère édition de la DigiCup : 21 équipes y participent L’Information, Communication & Digital Technologies (ICDT) Society de...

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin