Mesures gouvernementales pour le secteur informel

Pour ceux exerçant dans le secteur informel (maçon, coiffeur, plombier, marchands et artistes, ainsi que tous ceux travaillant à leur propre compte), le ministre des Finances, a annoncé un soutien usqu’à 50% du salaire minimum (soit la somme de Rs 5 100). Cette aide sera offerte durant la période de confinement sanitaire.

La somme indiquée sera versée sur le compte bancaire de chaque bénéficiaire ou sera envoyée par la poste. Toute personne concernée par cette aide financière doit s’enregistrer sur le portail en ligne de la Mauritius Revenue Authority. Une Hotline a également été mise à la disposition des bénéficiaires par la MRA au 207 6000.

Une Special Relief Amount dédiée aux entrepreneurs dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas Rs 50 millions sera aussi décaissée. Quant aux prêts, le moratoire de six mois, déjà applicable sur le remboursement des capitaux, a aussi été étendu.

De plus, la Development Bank of Mauritius (DBM) accordera des prêts à hauteur de Rs 1 million aux sociétés dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas Rs 10 millions et qui ont des difficultés à obtenir des prêts. 

Le paiement des loyers est aussi source d’inquiétudes. Le Ministre des Finances a aussi annoncé que Landscope Mauritius supprimera toutes les pénalités sur le paiement des loyers en retard. Quant aux compagnies dont les bâtiments sont gérés par les propriétaires privés, la DBM les aidera en proposant des prêts.

Dans la foulée, le ministre des Finances a fait un appel aux propriétaires pour qu’ils fassent preuve de compréhension. Par ailleurs, les 13 000 maraîchers et locataires d’étals dans les foires ne paieront pas de frais de location. 

Plus d'informations sont disponibles dans le communiqué officiel.

PLUS D'ACTUALITÉS

Lancement officiel de la Digicup 2020

Lancement officiel de la 1ère édition de la DigiCup : 21 équipes y participent L’Information, Communication & Digital Technologies (ICDT) Society de...

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin