Comités  •  Secteurs & marchés

Compte-rendu de la commission RR du 11 mai 2021

Thème : Le développement agricole

Actualité de la CCIFM et de nos partenaires

- Bilans d’événements de la CCIFM | Webinaires

- Rusha Badaloo et Ishika Audit, MCCI : mise en place d’une plateforme Business Intelligence, présenté par Rusha Badaloo et Ishika Audit

- Xavier Desplanques, Carrefour des Entrepreneurs de l’océan Indien : Séminaire à Nosy Be en septembre prochain

Actualité de nos invités

- Vinay Kanhye, GIBB

  • Cultivateur de Moringa sur 15 arpents de terre, rencontre de nombreuses difficultés à trouver des terrains
  • À pour objectif d’entrer dans le secteur cosmétique

- Dani Joseph, Intego

  • Equipements et produits en faveur d'une agriculture durable 

- Laureen Marion-Trenchant, Astove Conseil

  • Les accords de libre-échange

Thème dans le cadre des travaux en cours : Quel modèle de développement agricole pour la région océan Indien ?

Quelles sont les nouveaux enjeux et opportunités de l’agriculture pour chaque territoire ? Peut-on identifier des initiatives à fort potentiel de coopération régionale ?

Intervenants

Madagascar - Amiraly Hassim, Président du Syndicat des Industries de Madagascar

  • Etat des lieux des 30 dernières années : pas de progression, la volonté politique ne suffit pas, il faut que le secteur privé agisse de manière autonome.
  • Les industries malgaches ne peuvent pas concurrencer les produits importés. Xavier Desplanques mentionne qu’il va regarder ce qui bloque les industries Malgache, notamment dans les accords de libre-échange.
  • Malgré le potentiel agricole du pays, importations massives de maïs (300 000 Tonnes) et huile alimentaire (80 000 tonnes). Idem pour les emballages et composants pour la fabrication des produits alimentaires qui sont tous importés. Seule la main d’œuvre et le produit brut sont locaux.
  • L’augmentation de la population impose la modernisation des pratiques agricoles : les « agriculteurs en costume-cravate ».
  • Le pt du Syndicat des Industries de Madagascar appelle à reconsidérer les moyens de la coopération régionale entre acteurs privés. Il y a des complémentarités à exploiter et la crise sanitaire est un moment propice. Exemples :
    • Déchets plastiques ; Madagascar > 50% des déchets de la région. Maurice vend ses déchets en Asie, ça pourrait être traité à Madagascar.
    • Huile alimentaire : Madagascar pourrait produire du tournesol.
    • Citrons, oranges, ail, carottes : la Réunion importe l’immense majorité, alors que Madagascar a des excédents. On pourrait convenir des marchés en amont.
    • Riz, blé, tomates, oignons, produits laitiers, viande bovine : Maurice importe 65000 tonnes de riz et 125000 tonnes de blé, …
  • Le dialogue sur les normes sanitaires est en cours. C’est un obstacle si on souhaite les utiliser pour empêcher la coopération, mais c’est possible de discuter produit par produit, secteur par secteur et de convenir des normes. Ex. : possibilité de réception avant départ.
  • Les pommes de terre malgaches ne sont pas aux normes sanitaires de l’OI. On pourrait investir dans des installations pilotes privées pour que les agriculteurs copient les pratiques.
  • La coopération et investissements privés à Madagascar doivent prendre de nouvelles formes. Il faut développer le côté humain et le partage de valeur entre les iles.
  • Sur les normes et les accords, il existe des études faites dans le cadre du programme régional sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle opéré par la FAO sous l'égide de la COI.

Maurice - Jacqueline Sauzier, Secrétaire Générale de la Chambre d’Agriculture de Maurice

  • 10 ans à la chambre d’agriculture, instance 100% privée. 168 ans d’existence. Au départ pour le secteur sucre, désormais très ouvert.
  • Le sujet de la sécurité alimentaire régionale est un sujet structurel.
  • La région est un impératif géographique et un atout majeur.
  • Secteur agricole : 3% GDP, 7% emploi. Export 18.1 Rs, import 40.3 Rs. Plus de 70% des importations ne sont pas produits localement ou sont destinées directement au secteur de l'agroalimentaire. (Exemple : 25% des importations sont pour la transformation du secteur thonier qui lui représente plus de 55% des exportations)

-          Production locale mais aussi importée : thé, lait, viandes et légumes

-          Potentiel de coopération : maïs.

  • Viande : importation importante mais autosuffisant en venaison (pourrait être exporté si l’abattoir était aux normes ; possibilité d’implantation à Madagascar).
  • 10000 ha de terres agricoles abandonnées
  • Le projet de production de maïs à Madagascar est bloqué (politique ? transport maritime ?)
  • Fertilité des sols – Cause probable de la baisse de la productivité depuis 2010. Sujet de coopération et de développement durable.
  • « Opportunités covid » : revoir les sujets de friction
    • Méconnaissance des filières et acteurs (mis en lumière par les WAP)
    • Optimisation des circuits de distribution (traçabilité, marketing, réduction des intermédiaires)
    • Coopération régionale pour augmenter la résilience agricole (production planifiée, nouvelles variétés et pratiques, chaînes de valeur à restructurer filière par filière)

Ex. Production vivrière en agriculture raisonnée, en partenariat avec le CIRAD (Réunion) ; Mouche des fruits

  • Élevage : déclin massif à la suite de la décision d’importation d’animaux vivants ; il doit être possible de reconsidérer la production locale avec nourriture locale (cf. le maïs)
  • Comment produire à un prix compétitif ? Ex. le moringa est devenu populaire et des productions industrielles de grands pays ont cassé les prix. Cf. la situation similaire pour les producteurs de quinoa en Amérique du Sud.
  • Il y a beaucoup de champs abandonnés, mais c’est en fait difficile de les exploiter.
  • Assurance risque pays ?
  • Il faut que les politiques prennent le sujet.
  • Mme Sauzier appelle à constituer une Ecole agricole qui prendrait en compte les objectifs du DD.

Réunion - Isabelle MIALET-SERRA (PhD), chargée de coopération régionale au Cirad, animatrice et coordinatrice de la Prérad OI.

  • Présentation rapide du Cirad: Organisme de recherche agronomique et de coopération internationale (EPIC).
    • 3 plateaux de recherche labellisés à la Réunion (labo d’analyse des sols et biomasses, station horticole et fruitière, pôle de protection des plantes)
    • Priorités : Conception de systèmes agro-alimentaires durables, risques sanitaires, biodiversité
  • Présentation rapide de la PRéRAD-OI: constituée en 2014 pour structurer la coopération régionale scientifique agricole.  Couvre les cinq pays membres de la commission de l’océan Indien (COI – Madagascar, l’union des Comores, La Réunion, Maurice, Seychelles) - qui fédère 5 réseaux de compétences et des projets de coopération régionale scientifique, recherche appliquée :
    • QualiREG : qualité des produits alimentaires de l’OI
    • Germination : Conservation et valorisation des ressources génétiques végétales agricoles de l’OI
    • Arche-Net : système d’élevage des ruminants résilient
    • PRPV : protection des végétaux contre les ravageurs
    • One Health OI : prévention et contrôle des maladies infectieuses selon une approche "une seule santé"
  • Présentation de 5 projets actifs et porteurs tournés vers l'innovation
    • Qualinnov : corpus d’approches et outils innovants de type « labels » pour différents produits (miel, fruits frais, poivres, ylang ylang, porc, …) pour valoriser la qualité et l’origine OI.
    • Germination : Identification, conservation et diffusion des ressources génétiques végétales alimentaires
    • EPIBIO : Surveillance des ravageurs et méthodes de lutte biologique (ex. mouche du fruit)
    • Eclipse : Elevages résilients (ex. sauvegarde du zébu mahorais, contraintes carbone)
    • Troi : Risques sanitaires (nouvelles technologies de veille)

Xavier Desplanques :

  • L’exemple du textile prouve qu’on peut s’entendre sur les normes.
  • Engrais pour la canne à base de vinasse
  • Production de Biomasse par Madagascar pour l’ensemble de la région

Vincent Abt :

  • La coopération scientifique est en place
  • Il faut avancer sur les sujets économiques et la formation
  • Opportunités de coopération avec des entreprises françaises non OI

Des liens pour aller plus loin :

Enregistrement de la commission :

 https://us02web.zoom.us/rec/share/JtErInp2ISJ2wfMBE6L3_w6m87q9ODjT1lheirhUrjey8E_3-XC1OcJplEWjvoKE.__LOde1XQS07r_y_?startTime=1620721924000

PLUS D'ACTUALITÉS

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin