Interview  •  Portraits

Entretien avec un entrepreneur | À la rencontre de Magali Guyot-Jeannin

"ENTRETIEN AVEC UN ENTREPRENEUR"

Q1. Quel entrepreneur êtes-vous ? Qu’est-ce qui vous caractérise le plus ?

Je me nomme Magali Guyot-Jeannin et suis entrepreneur depuis de nombreuses années. En France, j’ai créé et géré deux salons de coiffure. Les projets ont été montés de A à Z comprenant l’agencement, la création administrative et marketing. J’aimais former et m’entourer de jeunes recrues : un de mes apprentis, en l’occurrence a été nommé « Meilleur Apprenti de France ».

Ma reconversion professionnelle fut dans la décoration d’intérieur et l’immobilier. Encore une fois, j’étais indépendante à cette période. Je me suis perpétuellement remise en question, afin d’acquérir de nouvelles connaissances et ne jamais rester sur mes acquis.

La rigueur, le travail bien fait, la créativité sont mes moteurs pour avancer. La détermination et la volonté d’y parvenir me caractérisent.

 

Q2. Qu’est-ce qui vous a amené à créer ou implanter votre entreprise à l’île Maurice ?

Je découvris l’île Maurice en 2008, et dès lors je revenais régulièrement car je fus séduite par ce pays multiculturel et aux paysages époustouflants. Mon destin était alors tracé et cette île de l’océan Indien m’appelait et entra dans mon projet de vie.

Mon compagnon Pascal Armillotti y vivait depuis de nombreuses années avec un retour en Europe en 2013. En 2017 nous décidons de revenir nous y installer. Nous avions à cette époque un autre projet qui n’a pas pu aboutir. Ce fut l’occasion de mettre en forme et de concrétiser ma passion pour la parfumerie.  Je réfléchissais depuis un certain temps à l’idée de commercialiser des parfums de qualité à des prix très abordables.

La maison « Galimard » plus ancien parfumeur de France fut une évidence et de surcroit, m’offrait la possibilité de proposer une activité unique à Maurice : « Les ateliers de création de parfum personnalisé ».

 

Q3. Pouvez-vous nous présenter votre activité professionnelle en quelques mots et ce que vous retirez de cette expérience d’entrepreneur à l’île Maurice ?

L’Atelier Galimard commercialise une gamme de parfums de « niche », des senteurs d’ambiance, des bougies, des cadeaux pour les entreprises.

Des ateliers de création de parfum personnalisé sont organisés pour les particuliers. Ces derniers devant un orgue de 128 fragrances enfilent le tablier de « l’apprenti parfumeur » ; ils repartent avec un flacon de 50ml d’eau de parfum à leur nom et un diplôme.

Nous proposons également des team building et des animations durant des évènements.

Pour ce qui est du marketing olfactif ; le parfumeur en France travaille à la création d’une senteur dédiée à l’entreprise qui nous sollicite. Nous mettons en place un système de diffusion (diffuseurs à nébulisation).

Dès la création de l’Atelier Galimard, nous avons voulu donner plusieurs axes, afin de multiplier les chances de réussite.

Lancer une marque n’est pas chose facile et prend un certain temps et cette notion est accentuée dans un pays comme l’île Maurice.

« La patience » est la qualité qui me vient à l’esprit. Il faut impérativement s’adapter au mode de fonctionnement local. Être entrepreneur est synonyme de « multi-tâche » ; être capable de résoudre et surmonter les obstacles ; s’occuper du marketing, de la gestion, de la communication etc…

 

Q4. Des conseils d’experts pour démarrer ! Des conseils à partager pour la création/implantation d'entreprise à l’île Maurice ?

Afin de démarrer une activité dans un pays étranger ainsi qu’à Maurice, je conseille aux futurs entrepreneurs de s’imprégner de ce dernier en y passant du temps, découvrir la culture, son histoire etc… Il est important également de bien préparer son projet et s’entourer de professionnels qualifiés ayant bonne réputation et procéder à une étude de marché me parait judicieux.

Afin de faciliter les échanges et entretenir son réseau, je conseillerais d’adhérer à des associations et bien entendu faire partie de la CCIFM.

 

Q5. Votre meilleur souvenir d’entrepreneur à l’île Maurice ?

Il est bien évident que durant 4 années d’activité j’ai pu accumuler une multitude de souvenirs liés à mon activité. Je ne peux mettre en avant un « meilleur souvenir » mais en y réfléchissant ce serait tout simplement la réception de ma première commande de parfums et d’essences. Quand le livreur a déposé les cartons tant convoités et attendus et bien que ceux-ci soient fermés une douce odeur de lavande a envahi notre local. C’était le pays de la Provence qui débarquait à l’île Maurice.

PLUS D'ACTUALITÉS

Toutes les news

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin